12 Fév 2017

La Compagnie du petit matin joue dans le Off d’Avignon !

La Cie du petit matin est au Festival pour défendre LE SILENCE DU MIROIR, adaptation du texte de Matéi Visniec.

Tous les jours sauf le mercredi du 7 au 30 Juillet.

Théâtre des Vents – 63, rue guillaume Puy – Avignon

Tarifs : 10, 12 et 17 euros.

Réservation : 06 20 17 24 12

une presse unanime !

« Coup de cœur de la Rédaction. Un théâtre qui cogne, qui secoue, qui dérange et dont on ressort complètement KO mais tellement ébloui. Quelle force et quel talent ! On reste longtemps sous le coup de l’émotion. » La Provence

« Le comédien pousse son héros dans les retranchements les plus profonds de sa névrose inquiétante et pathétique à la fois. L’évolution de son personnage fait corps avec la densité du texte. Effrayante, froide et attachante à la fois, l’interprétation de Bruno Abadie est saisissante. »

La Théâtrothèque

« Coup de cœur. Une performance d’acteur d’une justesse sans faille jusqu’à l’image finale qui marquera pour longtemps nos mémoires. On ressort de ce spectacle, sonné. » Rue du théâtre

« Un seul en scène qui flirte avec le fantastique ; un texte fort, captivant, qui questionne sur le totalitarisme ; un spectacle qu’il faut défendre, avec un comédien habité. » Radio classique – Paris

« Un spectacle insolite dans lequel se faufile le miroir symbolique, cher à Cocteau. Or, nous sommes ici plus proche de Beckett, d’Orwell ou de Kafka sans parler d’Antonin Artaud ! L’histoire de cet homme dérange et fascine à la fois et le comédien s’implique totalement en ce rôle d’une portée quasi métaphysique. Une vraie performance. » Blog Theâtrauteurs – Paris

« Coup de cœur. Un grand moment de théâtre qui évoque le théâtre noir de Kantor et de Kafka. » Vivantmag.fr

« La sobriété de la mise en scène est très juste : elle met tout à fait en valeur le texte et lui donne une puissante cohérence dans une atmosphère sombre baignée de d’une musique trip-hop qui offre un très beau final. » Le Clou dans la planche – Toulouse

« L’Homme Poubelle nous éblouit de son inquiétante noirceur et la réflexion qu’il suscite trouve une confortable assise dans son indéniable dimension comique. Un spectacle à ne pas manquer. » Radio Canal Sud – Toulouse

« Du noir à l’état pur. Du vrai Visniec. » Le Bibliothécaire – Belgique

« A l’écoute de cette adaptation, d’une cohérence convaincante, pour laquelle Bruno Abadie officie dans la pénombre dans un registre de jeu qui emprunte au cinéma expressionniste, le spectateur se retrouve dans un labyrinthe où se télescopent des réminiscences tant littéraires que théâtrales, de Maupassant à L. Caroll en passant par G. Orwell, et de Brecht à Ionesco en passant pat Mrozek. » froggy’s delight

« On se retrouve devant une scène vide et on se dit que seule la perfection d’un texte peut remplir ce vide sidéral et qu’il convient de s’assurer le concours d’un comédien capable de relever le défi : choses faites avec le texte de Visniec et le jeu de Bruno Abadie.  » Blog Feuilles d’ortie

« Beaucoup de talent, un grand cœur et quelle énergie ! Bruno Abadie est tout simplement un grand comédien. » Matéi Visniec